×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

L’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a présenté, le 05 février 2016 , les résultats de l’enquête multisectorielle continue (EMC). La cérémonie officielle était présidée par M. Stéphane Sanou, ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, représentant Mme Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie, des finances et du développement.

 

La réalisation de l’enquête multisectorielle continue (EMC) répond au souci de fournir aux décideurs des données statistiques fiables pour l’élaboration des politiques et programmes. L’enquête a permis, entre autres, d’actualiser les indicateurs de suivi des OMD et de la SCADD, d’élaborer une carte de pauvreté et des inégalités au Burkina, d’analyser la dynamique temporelle de la pauvreté sur un panel de ménages, d’analyser la perception par la population de la pauvreté, de la gouvernance, de la démocratie et de la communalisation, etc.

 

Les informations recueillies ont été collectées auprès d’un échantillon de 10800 ménages répartis sur les treize régions du Burkina et ont concerné plusieurs domaines tels que l’éducation, la pauvreté, l’emploi, la santé, l’environnement, le cadre de vie, l’accès aux crédits et aux technologies de l’information et de la communication.

 

Les résultats comparés à ceux de 2009 montrent « des progrès significatifs sur la période 2009-2014 ». Par exemple, le pourcentage de la population vivant en situation de pauvreté est passé de 47% en 2009 à 40% en 2014, soit une baisse de 7 points de pourcentage. Autre résultat satisfaisant, c’est le taux d’alphabétisation des adultes qui est passé de 28% en 2009 à 34% en 2014.

 

Stéphane Sanou, ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat a invité l’ensemble des acteurs à s’approprier ces résultats pour la mise en œuvre des projets et programmes de développement en vue d’améliorer de façon significative les conditions de vie des populations.

 

Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de la politique de communication de l’INSD pour assurer une visibilité des données produites et faciliter l’accès du public à l’information statistique.