×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

Le Plan National de développement économique et social (PNDES)  est le nouveau référentiel pour les politiques de développent au Burkina Faso. La première rencontre du Comité d’orientation et de supervision présidée par son Excellence M. le premier Ministre a jeté les bases de ce nouveau plan. C’était le mardi 15 mars 2015 à Ouagadougou  dans la salle de conférence  du Ministère des Affaires Etrangères.

 

 

Le Plan National de développement économique et social (PNDES) , nouveau référentiel de développement au Burkina Faso  pour la période 2016-2020. C’est le résultat auquel a abouti la  rencontre du Comité d’orientation et de supervision présidée par son Excellence M. le premier Ministre. Ce plan selon Paul KABA Thieba est un véritable outil opérationnel de lutte contre la pauvreté.  A  En croire le  premier ministre,  à travers le PNDES, le gouvernement va surtout s’attaquer aux problèmes structurels.   Ces problèmes sont  de trois ordres.

 

Le premier ordre concerne les questions de gouvernance. Le second porte sur la qualité du capital humain et le dernier sur la problématique de la transformation structurelle de l’économie pour la placer sur une trajectoire de croissance forte, durable et inclusive.  Ce nouveau plan  va s’appuyer sur les acquis de la SCADD ainsi que sur les différents travaux réalisés par les acteurs tels que les résultats des consultations nationales en vue de l’agenda post-2015, la vision Burkina 2025 a indiqué  le sécretaire technique national de la SCADD M. Seglaro SOME.

 

Présent à cette rencontre,  le représentant de la            Troîka des Partenaires Techniques et Financiers  M.Georges Ternes  a  affirmé leur volonté  d’accompagner le gouvernement dans les efforts de développement, il a également suggéré la nécessité de  rendre disponibles les statistiques et indicateurs pour le suivi  du PNDES et de définir  les priorités.