×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

La Direction générale de l’économie et de la planification (DGEP) et la Banque Ouest Africaine (BOAD) de Développement  ont  organisé le vendredi 25 Novembre 2016,  une revue du portefeuille des opérations de l’institution bancaire au Burkina Faso. L’objectif visé à travers cette revue à mi-parcours, est de prendre les mesures idoines pour juguler les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre effective des projets et programmes financés par la BOAD.

 

La Banque Ouest Africaine de Développement finance plusieurs projets et programmes de développement au Burkina Faso. La mise en œuvre de ces projets et programmes rencontre très souvent d’énormes difficultés qui entravent leur bonne exécution. Ces difficultés sont entre autres: la lenteur de la première mise à disposition des fonds, le retard dans le déblocage de la contrepartie nationale, le manque d’anticipation dans le processus de passation des marchés, la défaillance technique de certains prestataires et fournisseurs, l’absence de sanctions des entreprises défaillantes, l’insuffisance de suivi des chantiers exécutés par les entreprises.

 

 

En vue de trouver des solutions adéquates à ces situations, la direction générale de l’économie et de la planification, en collaboration avec la Banque Ouest Africaine de Développement, a initié une rencontre avec les coordonnateurs des différents projets et programmes. Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Souabou DIALLO, Directeur Général de l’Economie et de la Planification a indiqué que la présente revue se tient dans un contexte où le Gouvernement du Burkina Faso vient d’adopter le Plan National de Développement Economique et Social, référentiel de développement national et que de ce fait, il est essentiel  que l’ensemble des projets et programme connaisse un meilleur taux d’exécution pour la réussite du PNDES.

 

Mme la représentante résidente de la BOAD au Burkina Faso a salué cette initiative de la Direction Générale de l’Economie et de la Planification, qui selon elle, permet de déceler les forces et les faiblesses des projets et programmes financés par son institution. Elle a en outre souhaité que des efforts soit fournies de chaque côté afin que les performances soient améliorées.

Pour rappel, le montant global des opérations de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) au Burkina au 31 octobre 2016 est estimé à 176,032 milliards de F CFA avec un taux de décaissement global d’environ 27%.  La BOAD intervient dans le domaine de la sécurité alimentaire, de l’industrie et l’agro-industrie, transport, développement rural etc. A titre d’exemple on citer, le projet d’aménagement Hydro agricole dans la région du Liptako Gourma/Phase III, le programme de développement Intégré de la vallée de Samendéni, projet Lac Bam, Projet de Valorisation de l’Eau dans le Nord, Projet de construction de l’Aéroport international de Ouagadougou-Donsin et ses voies d’accès, etc.

L’ensemble de ces projets et programmes seront examinés en vue d’améliorer leur taux d’exécution physique et financière.