×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

La Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique tient, du 18 au 20 septembre 2017 à Ouagadougou, sa 18ème Conférence annuelle des agents comptables des Etablissements publics de l’Etat (CACEPE). L’ouverture de cette conférence était placée sous la présidence du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, représentée par le ministre délégué chargé du Budget, Edith Clémence YAKA.

                                                                                   

«Réformes des finances publiques: implications sur les rôles et responsabilités de l’agent comptable», c’est sur ce thème que les 88 agents comptables attendus vont se pencher du 18 au 20 septembre. Organisée par la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCP) la CACEPE permettra aux participants d’échanger sur les évolutions dans le domaine des finances publiques. L’objectif est de les mettre à jour par rapport aux réformes, mais également de prendre connaissance de leurs préoccupations afin d’améliorer leurs prestations dans les Etablissements publics de l’Etat qui les accueillent. «On est dans un processus de réformes budget-programme. La réglementation des marchés publics a également évolué récemment. Nous allons les mettre à jour en rapport avec cette évolution. L’avantage d’un tel cadre, c’est que nous allons partager les bonnes pratiques», a confié M. OUATTARA. Se prononçant sur le thème du jour, le Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique a fait savoir que les textes sur les réformes publiques ont beaucoup évolué, notamment l’adoption du concept de budget-programme. Les agents comptables étant chargés du budget des Etablissements publics, naturellement dans les années à venir les budgets de ces établissements vont basculer en mode programme, comme cela se fait actuellement dans les ministères. A l’entendre, les 3 dernières années ont été marquées par des changements importants dans les finances publiques avec l’internalisation des directives des finances publiques édictées par l’UEMOA en 2009 et 2012. Ces changements, qui impactent  la gestion des finances de l’Etat et de ses démembrements, induisent des évolutions dans les rôles et les responsabilités de l’agent comptable. Pour lui, la réflexion qui sera menée autour du thème permettra, en particulier, de comprendre les répercussions.

Des contraintes et chantiers

La fonction d’agent comptable est certes noble, a souligné Abraham OUATTARA, mais elle comporte beaucoup de contraintes. Il en veut pour preuves, l’insuffisance des ressources humaines qualifiées, de matériels adéquats. A celles-ci s’ajoutent un climat de collaboration souvent délétère avec les autres acteurs et l’obligation pour  l’agent comptable de toujours s’adapter aux évolutions constatées dans le domaine des finances publiques. De l’avis du DG du Trésor et de la comptabilité publique, des acquis ont certes été engrangés durant les dix-huit (18) années de fonctionnement des agences comptables mais de nombreux chantiers restent à engager. Il s’agit, entre autres, de l’organisation des agences comptables conformément à l’arrêté portant organisation type des agences comptables; l’acquisition d’un logiciel de tenue de la comptabilité dans les EPE; l’opérationnalisation des agences comptables secondaires, le rattachement des agences comptables à la DGTCP et le renforcement de la sécurité au niveau des agences comptables.

Selon le ministre délégué chargé du Budget, Edith Clémence YAKA, qui a prononcé le discours d’ouverture du ministre en charge de l’Economie et des Finances, l’ambition du gouvernement burkinabè est d’améliorer durablement les conditions de vie des populations par la création de richesse et la promotion d’une gestion financière et comptable vertueuse. A cet effet, la contribution des EPE à la réussite du PNDES est déterminante et requiert que les comptables jouent pleinement leur partition. Edith Clémence YAKA a dit comprendre les difficultés que vivent les agents comptables dans l’exercice de leur fonction et les a  encouragés à persévérer dans leurs efforts pour un meilleur devenir de la fonction de l’agent comptable. «J’ai également noté les chantiers à exécuter pour atteindre une plus grande performance des agences comptables. A cet effet, j’instruis la DGTCP à porter ces dossiers et à travailler à leur mise en œuvre», a dit Mme YAKA. Pour elle, la CACEPE se doit d’être un espace de débats et d’échanges francs sur les problématiques relatives à l’amélioration de la gouvernance économique et financière dans les EPE. Pour ce faire, elle a, au nom du ministre en charge de l’Economie et des Finances, salué la régularité de la tenue de ce cadre de concertation. Instituée depuis 2000, la Conférence annuelle des agents comptables des Etablissements publics de l’Etat se tient sans discontinuer.