×

Avertissement

Échec de la suppression de 26041080e036b4d62eb8260517426328.png

Échec de la suppression de bd4234043e9db62ca0da88e35b686340.js

 

La direction générale du budget mène une campagne de sensibilisation pour expliquer le budget exercice 2018, simplifié, aussi appelé budget citoyen, aux populations des 13 régions du Burkina. L’équipe était à cet effet le vendredi 23 mars 2018 à Dori, dans la région du Sahel.

Le  budget de l’Etat n’est toujours pas bien compris par les citoyens. Il demeure jusque-là l’apanage des seuls techniciens des finances publiques.  Pour  lever cette équivoque sur sa compréhension, la direction générale du Budget a entrepris plusieurs actions en vue de sa vulgarisation. Ce vendredi 23 mars 2017 à Dori, elle  a présenté aux maires, hauts commissaires, préfets et acteurs de la société civile de la région du Sahel, le contenu et les grands axes du budget de l’Etat, gestion 2018.  Selon Donald OUEDRAOGO, chef de mission de la délégation de la direction générale du budget,  le budget de l’Etat est la traduction chiffrée des intentions du gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique économique et sociale. Il a ainsi, lors de sa présentation, expliqué  les différents processus de son élaboration, ses bases et fondements juridiques, son contexte d’élaboration, ses prévisions en recette et en dépenses etc.

 

En ce qui concerne les prévisions,  Donald OUEDRAOGO, a indiqué que le budget de l’Etat 2018 se chiffre en recettes à 2 018, 15 milliards de F CFA, et en dépenses à 2 441, 32 milliards  de FCFA. Spécifiquement pour la région du Sahel,  précise-t-il, plusieurs infrastructures de développement sont prévues. A titre d’exemple, il est inscrit  la réalisation de 3 collèges d’enseignement, 6 blocs de trois salles de classes, 20 forages, 2050 latrines, 4 maternités, etc. Avant de terminer son propos, le chef d’équipe a invité les participants à la rencontre à un comportement citoyen par le paiement des taxes et impôts. Toute chose, qui selon lui, permettra à l’Etat de disposer de ressources pour financer le développement du Burkina. Le Haut-commissaire du Seno, Inoussa KABORE, représentant le Gouverneur de la région du Sahel,  a salué cette initiative de la direction générale du budget. Selon lui, elle permet aux citoyens d’avoir une parfaite compréhension de la mise en œuvre de la politique gouvernementale et de contrôler l’Etat sur l’utilisation des ressources publiques.